Le TOP 10 des choses à savoir sur le sado-masochisme et le BDSM

bdsm
Connaissez-vous le sado-masochisme et le BDSM?

Encore un article plutôt surprenant sur TousLesTops.fr. Cette fois, c’est au sado-masochisme et au BDSM que nous allons nous intéresser. Vous ne savez pas en quoi ça consiste? Je vous propose de découvrir la liste des choses à retenir sur ces pratiques sexuelles. C’est parti! 😉

Le classement des choses à retenir sur le sado-masochisme et le BDSM:

1. Le BDSM n’est pas toujours synonyme de fouets, de chaînes et de cuir

Ce qui est bien avec le BDSM, c’est qu’il est ce que vous en faites. Bien que de nombreuses pratiques BDSM impliquent du cuir, des fouets, du latex ou des chaînes, de nombreux adeptes du BDSM ne le font pas.

En fait, vous n’avez même pas besoin de jouets sexuels pour mettre en pratique certains penchants traditionnellement liés au BDSM. La fessée, les costumes de professeur, ou quelque chose d’aussi simple que la petite insulte sexuel peuvent être considérés comme des actes BDSM.

2. Le BDSM est signe de bonne santé

Des études ont montré que les personnes qui ont des intérêts BDSM dans la chambre à coucher ont tendance à avoir des relations et des vies plus saines.

Une autre étude a montré qu’environ 36 % de tous les adultes utilisent aujourd’hui des masques, des fouets ou d’autres jouets dans la chambre à coucher…

3. Le BDSM est censé être sûr, sain et consensuel

Le BDSM n’est pas du BDSM si le jeu n’est pas sûr, sain et consensuel entre les deux partenaires.

Vous avez le droit de dire non. Vous avez également le droit de demander d’arrêter l’expérience à mi-chemin. Toute personne qui essaie de faire pression sur vous ou de vous pousser à faire des choses qui vous mettent mal à l’aise n’est pas dans les règles du BDSM.

4. Les soumis et les dominants

Le plus gros problème de la scène BDSM, ce sont les faux doms et les sales types.

Les subordonnés, également connus sous le nom de soumis, sont ceux qui ont tendance à aimer servir les autres ou à être « punis » pour avoir été méchants.

Les doms, également appelés dominants, sont les personnes qui prennent les choses en main dans le milieu. Un bon dom sera capable de vous procurer les sensations fortes que vous recherchez tout en vous traitant comme un être humain.

5. La réalité et le fantasme sont deux choses différentes

L’une des choses les plus importantes que vous devez savoir sur le BDSM et le sado-masochisme est le fait que Hollywood le rend vraiment  réaliste. Hollywood donne l’impression que c’est totalement spontané, qu’il n’est pas nécessaire de discuter des limites à l’avance et que tout se passe bien.

Le vrai BDSM n’est pas comme ça. Vous devez parler des limites avec votre partenaire, discuter de l’après-coup et, oui, des mésaventures se produiront aussi de temps en temps. Quiconque affirme le contraire ment.

S’il y a beaucoup de choses à savoir sur le BDSM, notamment en matière de sécurité et de relations, il s’agit surtout d’adopter une attitude saine vis-à-vis du sexe.

6. Avant de pratiquer, faites des recherches

L’utilisation d’un bandeau, d’un glaçon ou de menottes en peluche que vous avez reçues lors d’un enterrement de vie de jeune fille sont autant de jeux de débutantes totalement inoffensifs. Mais avant de jouer avec certains outils, vous devez apprendre à le faire en toute sécurité. Même une corde ou un fouet peuvent être dangereux si vous ne savez pas ce que vous faites.

7. Le BDSM implique BEAUCOUP de lecture et d’apprentissage

Si vous êtes de ceux tentent de construire une étagère à partir de leur seule intuition, le BDSM n’est probablement pas pour vous. L’éducation BDSM consiste à savoir comment maximiser l’extase et minimiser les risques. C’est finalement apprendre à comment faire toutes les choses que vous avez fantasmé et les faire en toute sécurité.

8. Une séance de BDSM ça se prépare 

Le fantasme sexuel donne l’impression que tout est facile. Les personnes qui pratiquent réellement ce genre d’activité sont très prudentes. Il faut que ce soit au bon endroit, au bon moment et avec le bon équipement.

9. Le BDSM est une façon saine de discuter de sa sexualité

Dans le BDSM, Il y a en fait une période de pré-négociation, où les partenaires discutent de ce qu’ils aiment, de ce qu’ils n’aiment pas et de ce qu’ils ne toléreront absolument pas.

C’est une façon de discuter de l’expérience à l’avance qui peut accroître la sécurité émotionnelle

10. Le débriefing

Comme le BDSM peut être une expérience incroyablement intense et émotionnelle pour certains, la plupart des experts suggèrent fortement cette étape de conclusion, où les partenaires peuvent discuter de la scène et de leurs réactions. Cette étape peut également constituer une expérience de rapprochement fort entre les partenaires.

Sur le même sujet

Des articles similaires ont été publiés sur TousLesTops.fr. Je vous invite à découvrir d’autres articles comme Le TOP 10 des pires endroits pour faire l’amour, le TOP 10 des choses à retenir sur les clubs libertins, le TOP 10 des fantasmes des femmes ou encore le TOP 10 des fantasmes des hommes.

Partagez ce TOP avec vos amis sur Facebook

Vous avez aimé ce TOP 10 des choses à savoir sur le sado-masochisme et le BDSM? Dans ce cas, merci de partager cet article avec vos amis sur Facebook en cliquant sur ce lien de partage. C’est sympa! 😉

Article précédentLe TOP 10 des pires endroits pour faire l’amour
blank
Fan de blogging depuis les années 2000, j'ai lancé TousLesTops.fr en 2022 pour vous partager le meilleur des classements, des listes et des tops sur tous les thèmes et sujets. Mon seul but: votre divertissement !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here